Retour à la liste des actualités

Une saison théâtrale joyeuse

Théâtre St-Louis | Mercredi 31 mai 2017

Une saison joyeuse. Tel est le fil rouge de la nouvelle saison théâtrale de Pau dévoilée par François Bayrou et Juliette Deschamps lundi 29 mai à 18h30 au théâtre Saint-Louis. Les abonnements au guichet de l'Hôtel de Ville seront possible dès mardi 30 mai et les billets à l'unité à partir du mardi 06 juin.

La saison inaugurale 2016-2017, a confirmé l'appétence des Palois pour le théâtre, un art majeur qui était depuis trop longtemps sous-représenté à Pau. À la demande de François Bayrou, Juliette Deschamps a programmé cette saison neuf nouveaux spectacles au théâtre Saint-Louis, au Zénith et au Palais Beaumont.

La saison s’ouvrira avec un week-end exceptionnel en compagnie d’Isabelle Adjani. L'actrice qui immortalisa à l’écran La Reine Margot sera à Pau pour la première fois, pour deux rencontres-lectures exceptionnelles les 2 et 3 septembre au Théâtre Saint-Louis. (Événement hors abonnement)

Le comédien-chanteur-humoriste-chroniqueur François Morel interprètera Hyacinthe et Rose, un spectacle qu’il a écrit en hommage à ses grands-parents, entre humour, poésie et souvenirs d’enfance.

La compagnie les 26.000 couverts nous convie ensuite à une décapante « sortie de résidence » sobrement intitulée « À bien y réfléchir et puisque vous posez la question il faudra bien trouver un titre un peu plus percutant » : une parodie du théâtre contemporain sur les affres du collectif et de la création.

La saison théâtrale s’invite ensuite au Palais Beaumont, en compagnie de l’OPPB et de Fayçal Karoui pour un Songe d’une nuit d’été, mis en scène par Juliette Deschamps. La somptueuse partition de Mendelssohn est accompagnée par des extraits de la comédie de Shakespeare lus par William Nadylam, et par un spectaculaire videomix de Juliette Deschamps d’après les images qu’elle a réalisées en Afrique pour ce projet. (Spectacle hors abonnement)

La troupe de Clément Hervieu-Léger nous présente la comédie la plus cruelle de Molière : Monsieur de Pourceaugnac. Sur scène, les musiciens des Arts Florissants accompagnent ce texte savoureux, porté par Gilles Privat dans le rôle-titre du provincial méprisé par des parisiens aussi stupides qu’arrogants.

Ce sera ensuite au tour de l’inégalable Pierre Richard de débarquer sur les planches du Zénith, pour un superbe monologue sur le thème de la nuit, peuplé de démons et de merveilles.

La metteur en scène et directrice du Théâtre National de Nice Irina Brook nous présentera ensuite un Peer Gynt version rock : spectacle choral, musique d’Iggy Pop pour un Ibsen très enlevé.

Le génial Michel Fau se travestit ensuite en diva capricieuse. On le suivra dans sa suite du Nevrotik Hotel où elle ne cessera de martyriser son groom.

C’est Liliom, du jeune et talentueux metteur en scène Jean Bellorini qui clôturera cette saison sur un décor impressionnant de fête foraine qui s’implantera au Zénith de Pau.

A ces dix-sept levers de rideau, s'ajouteront des surprises et des rebonds : lectures, rencontres, répétitions publiques, dédicaces, scène ouverte pour les amateurs... comme pour la première saison.

Cette saison sera aussi l'occasion de sceller de nouveaux partenariats et de nouvelles complicités : avec le Méliès, l'OPPB et le Château de Pau. L'idée étant d'accueillir encore et toujours plus de Palois au théâtre.

 

« Soyons joyeux, ne serait-ce que par insolence »

Juliette Deschamps

En savoir plus

 

Retour à la liste des actualités

Partage

 |