Retour à la liste des actualités

L'agglo récompensée pour sa politique de transition énergétique

Environnement | Mercredi 31 janvier 2018

A l'occasion des Assises européennes de la transition énergétique, qui ont lieu les 30, 31 janvier et 1er février 2018, la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées se voit attribuer le label Cap Cit'ergie pour la qualité de sa politique en matière d'énergie et de climat.

Voir l'image en grand Crédits : A. Delbigot Remise du label Cap Cit'ergie à Monique Sémavoine, 1re Vice Présidente de l'agglomération en charge de l'environnement, par Bruno Léchevin, Président de l'ADEME.Un label européen 
Depuis 2003, le label European Energy Award récompense les collectivités qui sont engagées dans un processus de management de la qualité, appliqué à la mise en œuvre de leur politique de l’énergie au niveau de leur territoire. 

Basée sur le principe d’une labellisation, la démarche Cit'ergie récompense la collectivité pour 4 ans. Elle s’articule autour de trois niveaux de labellisation : Cit'ergie GOLD, Cit’ergie et CAP Cit’ergie. Chacun de ces niveaux récompense les réalisations et engagements pris par la collectivité et l’encourage à progresser dans sa démarche. 

Avec son Plan Action Climat, la Communauté d'agglomération obtient pour le premier niveau de ce label, appelé Cap Cit'ergie. 

 

Une démarche volontariste de longue haleine 
C'est en mai 2016 que la Communauté d'Agglomération a lancé l'élaboration de son Plan Action Climat, en s'appuyant sur le processus Cit'ergie. Réunis au Palais Beaumont, plus d'une centaine d'acteurs locaux a assisté à ce lancement officiel, par le Président de la Communauté d'agglomération François Bayrou. 

Dix-huit mois de travail ont permis de poser le diagnostic et fixer la feuille de route de la collectivité et de ses partenaires en matière d'énergie et de climat. Accompagnée par un conseiller externe, la Communauté d'agglomération a mobilisé ses services pour s'engager résolument dans la transition énergétique. Plusieurs groupes de travail ont été créés et animés tout au long de l'année 2017. Six domaines ont particulièrement été analysés : 

  • développement territorial, avec par exemple la préservation des terres agricoles dans le cadre du future Plan Local d'Urbanisme intercommunal...
  • patrimoine de la collectivité, avec l'isolation thermique des bâtiments et la rénovation de l'éclairage public...
  • approvisionnement en énergie, eau, assainissement, avec des projets emblématiques comme la future centrale de géothermie profonde de Fonroche ou un nouveau réseau de chaleur à partir de l'Usine d'incinération ;
  • mobilité, avec comme projet-phare le futur Bus à Haut Niveau de Service à hydrogène (première mondiale)...
  • organisation interne avec un nouveau plan de mobilité ou le verdissement de la flotte de véhicules...
  • coopération, communication avec la création d'un club action climat pour les entreprises, un fonds de concours pour les communes, la maison de l'habitat, le défi familles à énergie positive... 

Ces groupes de travail ont permis de construire un programme de politique énergie-climat. Celui-ci a été soumis à un audit externe en vue de la demande de labellisation. Un nouvel audit aura lieu dans 4 ans pour maintenir ou améliorer la labellisation. 

 

Une vision solide, une ambition adaptée aux enjeux 
La Commission nationale du label souligne « l'engagement de longue date du territoire. ». Elle précise : « Votre vision est solide, vos ambitions sont adaptées aux enjeux. La démarche Cit’ergie travaillée conjointement vous guide pour vous structurer et développer la transversalité nécessaire pour avancer sur ces sujets (...) » 

La Commission nationale apprécie la qualité des projets en cours, notamment dans le domaine de la mobilité, de la rénovation de l'habitat privé et de l'approvisionnement en énergie. En la matière, des actions sont particulièrement remarquées comme les projets de réseau de chaleur (qu'ils soient réalisés, comme celui du Hameau, ou en projet), ou la nouvelle stratégie de développement du photovoltaïque. 

Enfin, avec un patrimoine conséquent, la collectivité dispose de leviers directs pour agir en faveur de la réduction de ses consommations et l'amélioration des performances de ses bâtiments. 

 

Le prix sera remis à Genève ce mercredi 31 janvier, en présence de Monique Sémavoine, 1re Vice Présidente de l'agglomération en charge de l'environnement. 

Retour à la liste des actualités

Partage

 |